Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for novembre 2011

About power…

« Unused power is like a puppet with visible strings, nobody holding them, a compelling attraction. Just you could make it dance. »
( Frank Herbert)

Read Full Post »

« La publication de poèmes ou de fragments jalonne mon parcours. Je n’ai plus à y revenir. Par ailleurs, celui ou celle qui a la patience de lire ces fragments connaîtra sans doute mieux que quiconque l’auteur des poèmes. »
( Jean-Luc Sarré)

Read Full Post »

« Life is, in fact, a battle. Evil is insolent and strong; beauty enchanting but rare; goodness very apt to be weak; folly very apt to be defiant; wickedness to carry the day; imbeciles to be in great places, people of sense in small, and mankind generally unhappy. But the world as it stands is no illusion, no phantasm, no evil dream of the night; we wake up to it again for ever and ever; we can neither forget it nor deny it nor dispense with it. »
( Henry James)

Read Full Post »

Calvino…

« -Lire, dit-il, c’est cela toujours : une chose est là, une chose faite d’écriture, un objet solide, matériel, qu’on ne peut pas changer; et à travers cette chose on entre en contact avec quelque chose d’autre, qui n’est pas présent, quelque chose qui fait partie du monde immatériel, invisible, parce qu’elle est seulement pensable, ou imaginable, ou parce qu’elle a été et n’existe plus, parce qu’elle est passée, disparue, inaccessible, perdue au royaume des morts…
-Ou bien parce qu’elle n’existe pas encore, quelque chose qui fait l’objet d’un désir, d’une crainte, possible ou impossible (c’est Ludmilla qui parle) : lire, c’est aller à la rencontre d’une chose qui va exister mais dont personne ne sait encore ce qu’elle sera… »
( Italo Calvino)

Read Full Post »

« Mon objet n’existe pas, mais c’est mon objet. Mon désir n’a pas d’objet, mais c’est mon désir. »
( Pierre Michon)

Read Full Post »

Manos…

LAS MANOS

Mira tu mano, que despacio se mueve,
transparente, tangible, atravesada por la luz […]
No fosforece tu pesar, no ha atrapado
ese caliente palpitar de otro vuelo.
Mano volante perseguida: pareja.
Dulces, oscuras, apagadas, cruzáis.
Sois las amantes vocaciones, los signos
que en la tiniebla sin sonido se apelan.
Cielo extinguido de luceros que, tibios,
campo a los vuelos silenciosos te brindes.
(Vicente ALEIXANDRE)

Read Full Post »

Tout dire?

« On a judicieusement dit d’un certain livre allemand: Es lässt sich nicht lesen, il ne se laisse pas lire. Il y a des secrets qui ne veulent pas être dits… »
( Poe)

Read Full Post »

Older Posts »