Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for avril 2013

 

Je me souviens que Borges dit un jour de la version anglaise de « Vathek » de Beckford, écrit en français, que l’original « était infidèle à la traduction« .
Oh, la pure merveille…

Read Full Post »

 

« La cosa più segretamente temuta accade sempre… Basta un po’ di coraggio. Piu il dolore è determinato e preciso, più l’istinto della vita si dibatte, e cade l’idea del suicidio. Sembrava facile, a pensarci. Eppure donnette l’hanno fatto. Ci vuole umiltà, non orgoglio. Tutto questo fa schifo. Non parole. Un gesto. Non scriverò piu. »
(Cesare Pavese)

 

Read Full Post »

 

« Si vous m’entendez sangloter, n’entrez pas, j’écris. »
(Raymond Roussel)

 

Read Full Post »

La parole…

 

« Par opposition au discours, la parole est initiale et unique. »
( Henri Lefebvre)
Ben, rien à ajouter, vraiment rien…

Read Full Post »

 

« …si l’on considère le lyrisme comme expression de soi, là également on peut dire que mon oeuvre est lyrique. Cependant, qui échappe à cette deuxième définition, si ce ne sont les pages de l’annuaire téléphonique? »
(Pierre Michon: Le roi vient quand il veut)
« Expression de soi »: alchimie donc, ni servile ni sévère ni par trop ombreuse, mais celle, précisément, qui, selon les dires de Pierre, « métamorphose le sujet en pure littérature et le délivre miraculeusement de l’individu qui le porte »…
Rien à voir (l’autobiographie étant, par définition, hors sujet) avec le pacte autofictionnel de par lequel le sujet littéraire et l’individu écrivant se complaisent en une trouble promiscuité, pour leur plus grand malheur, parfois – et, le plus souvent, pour le nôtre…

Read Full Post »

 

La sensation, oui (toujours, plus que jamais, même!) – mais dans une langue « maîtrisée, tenue et jouissant d´être tenue », comme le disait à son inimitable façon le maître contemporain du bref, ce roi qui ne vient que lorsqu’il le veut bien…

Read Full Post »

 

« Now I want / Spirits to enforce, art to enchant; / And my ending is despair… »
(Shakespeare: The Tempest, V, 1)

Read Full Post »

Older Posts »