Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for mars 2017

Le désir de clore éclairant (mais faiblement) la stricte courbure par où l’avenir se joue des décalages et des usages, de leur pesée aveugle, de leurs scrupules toujours illégitimes que sollicite celui qui ne reviendra pas, lui qui n’applaudit qu’aux prémices des fables, à l’usure qui déstabilise les formes sans altérer le vertige qui fait s’emboîter les étendues, les fabriques de sens, les vains affrontements, les diffractions qui divaguent, le risque par petites touches dévolu à ce qui devient sans dénouer le jadis, porte le deuil du singulier, dévaste et diffère, glisse et congédie le ratage qui a déjà trempé ses choix, consanguin de la mort qui s’annonce, du contigu pétrifié qu’un revers de la main ne saurait chasser, de l’ombre que déploient les baptêmes du révolu, du désordre qui l’éjecte de l’inouï fait chair, de la fracture des derniers commencements que plus rien ne viendra rehausser, étirer, départager, élucider.
Plus rien.

Publicités

Read Full Post »

Ce qui vient de trop loin se tient tout entier dans le regard qui nous saisit et nous prévoit, irrigue le mouvant, tourne court l’apparence, engourdit l’envol, muselle l’écart, fait grincer la promesse, mesure des contrebandes en sursis le grand affaissement, verrouille les héritages, retaille les chemins, tarit les seuils, trouble les pierres d’angle, engloutit les prédateurs /
Ce qui se répand et franchit, protège et sépare, court et s’oppose, n’appartient qu’à l’amont, au revers, à l’entrave, se faisant écume de silence, berceau vide, retard dévoré sous le manteau, échouage donné d’emblée, béquilles aplanies, entrailles rendues au réel, passages bannis, calices troués, dehors sans résurrection /
Qu’en ferons-nous dans la pénurie de décors, dans l’entre-deux aux stratégies douteuses, dans le vallon enroulé, bancal, troué d’amnésies innombrables, assigné aux gardiens de ces portes?
(Brésil central, mars 2017)

Read Full Post »